Accueil / 200 ans après sa mort, le Marquis de Sade fait le buzz

200 ans après sa mort, le Marquis de Sade fait le buzz

Le 8 octobre dernier, le Musée d’Orsay publiait la vidéo de promotion de sa nouvelle exposition temporaire « Sade, Attaquer le soleil » (du 14 octobre 2014 au 25 janvier 2015). La campagne publicitaire fait preuve de créativité, on ne retrouve pas d’œuvres présentées lors de l’exposition. Nulle trace de Rodin, Goya ou Fragonard, à leurs places des corps nus enchevêtrés s’étreignent avec frénésie, se mordent, se caressent et se griffent pendant de longues minutes, tandis que la caméra les observe sous tous les angles, laissant peu de place à l’imagination. La vidéo (interdite aux moins de 18 ans quatre jours après sa publication) a été vue plus de 150 000 fois en l’espace de quelques jours, et plus de 430 000 fois sur Youtube depuis sa mise en ligne. Le sulfureux court métrage en a cependant choqué plus d’un, étonnés de ce choix artistique surprenant pour une institution culturelle de renom. L’équipe en charge de l’exposition nie toute intention de créer le buzz et c’est bien dommage. En bouleversant les codes habituels de promotion, ils sont parvenus à restituer l’esprit du Divin Marquis et à toucher un public plus large que d’ordinaire tout en étant relayés par la plupart des sites d’informations. Notons toutefois que ce n’est pas la première fois que le Musée d’Orsay s’illustre par ses choix de promotions audacieux. Cela avait été le cas l’année dernière avec l’exposition « Nu masculin » qui présentait un homme nu reproduisant des tableaux classiques. Une fois de plus, la stratégie a été payante et devrait attirer encore plus de visiteurs dans l’univers du marquis.

Par Lou Koenig