Accueil / Interview Street Marketing ™ : Shane Hansen (Alt Terrain)

Interview Street Marketing ™ : Shane Hansen (Alt Terrain)

Cette semaine, l’équipe de Street and Marketing vous propose une interview de Shane Hansen, gestionnaire des comptes chez Alt Terrain. Il revient avec nous sur le Street Marketing  mis en place par son entreprise.

 

Avez-vous déjà réalisé des campagnes de Street Marketing ? Pouvez-vous nous détailler vos récentes réalisations ? Ou Pourriez-vous nous donner quelques exemples et expériences que vous avez rencontrés en les développant afin d’en comprendre le cœur de vos projets ?

Premier projet :

Le premier exemple qui me vient à l’esprit est le suivant : il y a quelques années, notre entreprise a mis en place dans le Nord de la Floride (à proximité d’Orlando) des véhicules publicitaires personnalisés qui circulaient dans la ville aux yeux de tout le monde. Ce concept était assez innovant et créatif, car ces voitures n’étaient pas des automobiles banales avec le logo de l’entreprise simplement inscrit dessus mais elles se transformaient en énormes valises rouges munies de poignées sur le toit de la voiture, telle de vraies valises.

En effet, ces voitures personnalisées ou plutôt ces valises avaient pour but de promouvoir la compagnie d’Auto Train : « Auto Train Amtrak », qui se trouve être une compagnie qui vous transporte vous et votre voiture. Ces bagages mobiles attiraient alors l’attention de tous les passants et ceux-ci avaient même l’occasion d’être conduit jusqu’à l’endroit de leur choix.

Deuxième projet :

En 2010, pour le lancement du nouveau parfum « Purr » produit par Fragrance de Katy Perry, c’était en Novembre à New-York, notre entreprise a permis aux fans de Katy Pery de rencontrer la star après avoir acheté son nouveau parfum en forme de chat. La mise en place de toutes ces rencontres, nous a demandé une organisation importante. Il nous a fallu l’accord des autorités de la ville, une protection rapprochée pour la star ainsi que de multiples tentes, ballons et de nombreux animateurs (clowns, jongleurs,..). Cette action a fait en quelque sorte un Buzz dans les banlieues New-Yorkaises.

Troisième projet :

Cette action se déroule également à New-York. La marque ‘Aspen’ nous a demandé d’organiser une opération pour le lancement de leurs sous-vêtements et t-shirts. Nous avons eu l’idée originale d’habiller des figurants en bronze (taureaux et personnages) dans les rues les plus touristiques des New-Yorkais. Cette démarche marketing a été répercutée dans les magazines,  les médias et de nombreux passants ont été surpris positivement. Autant dire que cette action est amplement réussie et a permis à Aspen de lancer leur nouvelle gamme de produit avec succès.

 

Quel est votre type de clientèle ?

Nous avons tout type de clients. Mais notre clientèle est principalement liée à des professionnels qui vendent dans différentes sortes de points de vente. Ceci concerne exclusivement le marché du « Business to consumer », ce qui est logique car le ciblage n’est bien évidemment pas le même pour les entreprises entre elles que pour un ensemble de prospects. Cela peut concerner par exemple des entreprises distribuant des produits de grande consommation tels que des boissons énergisantes, des sodas, des forfaits téléphoniques, des vêtements de marque, des chaussures,… Les domaines sont de ce fait très variés. Le point commun entre cette multitude d’illustrations repose dans le fait que nos clients cherchent à communiquer avec un maximum de clients potentiels, tout en allouant un budget minimal aux dépenses marketing. En ce qui concerne notre clientèle elle ne se compose pas forcément de petites entreprises, en effet certaines grandes firmes font aussi appel à nos services.

 

En quoi vous vous démarquez de la concurrence ?

Nous ne faisons pas que du Street Marketing mais c’est un de nos arguments majeurs dans la pérennité et la réussite de notre entreprise.

Nous nous démarquons de la concurrence en proposant les bons outils, les bons moyens pour répondre à la demande du client en fonction de la cible à atteindre et du budget à respecter. Nous sommes clairement engagés dans le secteur du street marketing en plus du marketing familier donc cela nous donne un avantage considérable pour réduire le nombre de concurrents qui pour la plupart font soit l’un soit l’autre et non les deux comme notre entreprise, c’est notre réel avantage. Deuxièmement, nous nous appuyons sur une équipe de travail dynamique, motivée à réaliser des projets autant innovants que créatifs, ce qui pèse dans la balance lors de la signature de nouveaux contrats. On peut également suivre nos réalisation à travers notre blog internet mis à jour quotidiennement ce qui nous fait une belle vitrine interactive (commentaires, partages,…) Généralement, les entreprises avec qui nous avons travaillées nous recontactent par la suite dans la majorité des cas.

Nous étoffons notre carnet de contact car nous nous développons rapidement. Nous gagnons donc en vitesse pour réaliser les projets. Nos nombreux partenaires nous aident à mettre en œuvre nos idées quelquefois difficilement réalisables dues à la complexité technologique qu’elles requièrent.

 

Pourriez-vous nous communiquer les coûts et retombés de ces projets ?

C’est délicat, tout dépend du type du projet. Nous réalisons tout autant des projets en partenariat avec de toutes petites entreprises au budget extrêmement limité tant avec des multinationales qui nous permettent de mettre en place des évènements de plus grandes envergures. La zone géographique joue un rôle important dans le coût des projets. En effet, si on veut couvrir l’entièreté d’une ville, ce n’est évidemment pas la même charge que de couvrir le trottoir d’un magasin. Pour ce qui est des chiffres, on ne peut évidemment pas vous dévoiler les détails mais nous pouvons vous affirmer qu’une opération peut couter entre

$3.300 et $130 700 pour l’entreprise qui reçoit la prestation.

Concernant les retombés des projets, la plupart d’entre elles nous ont permis d’atteindre les objectifs que nous avions convenus avec nos clients. Et l’écho de ces projets continue sur la toile par le biais de sites de vidéo (tels que Youtube, Dailymotion,…), des réseaux sociaux (tels que Twitter et Facebook), blog spécialisés ou non et aussi bien par les médias traditionnels tel que la radio, internet, télévision, presse…. L’effet d’une telle campagne s’étale donc sur le temps et peut avoir une durée de vie illimitée. Certaines de nos actions ont généré de gros Buzz.

 

Qu’est-ce qu’est le Street Marketing pour vous ? Et cela en opposition au marketing dit traditionnel ?

Il est important de faire la distinction entre ces deux notions qui ne sont pas différentes mais qui s’imbriquent l’une dans l’autre. En effet, le Street Marketing fait partie du marketing dit traditionnel, c’est une catégorie qui est apparue récemment. Le Street Marketing consiste à mettre en place des opérations dans la rue. Le marketing traditionnel qui est un concept vaste, c’est simplement tout ce qui permet d’augmenter les ventes d’une société. En d’autres mots, c’est une discipline du marketing en général qui cible un public plus restreint qu’une technique employant les médias grand public tels que des spots télévisuels, radiophoniques…

Ce procédé permet de renforcer une communication de proximité (par exemple : les quartiers très fréquentés), le travail sur les 5 sens (vue principalement, ouïe, toucher,…) et d’amener un regain d’énergie pour les ventes. L’objectif principal est de créer la surprise pour que les personnes n’en restent pas indifférentes.

 

Quels sont les avantages et inconvénients du Street Marketing ?

Les avantages :

L’utilité est principalement la proximité, la communication efficiente mais également le ciblage. En effet, on touche les personnes directement contrairement aux médias traditionnels qui mettent une barrière évidente entre le prospect et le message de l’entreprise, c’est-à-dire évidemment dans la rue mais aussi dans divers lieux publics comme les centres commerciaux, les gares, les aéroports,…

De telle sorte, on évite des campagnes publicitaires extrêmement coûteuses mais on arrive tout de même à atteindre un large public en choquant et en surprenant le quotidien ennuyeux des gens.

Inconvénients :

Pour ce qui est des inconvénients, il faut admettre qu’il y en a quelques-uns. Le premier me venant à l’esprit est le manque de personnes atteintes si l’évènement n’est pas relayé correctement, c’est-à-dire à travers le bouche-à-oreille qui passe évidemment par internet (importance des réseaux sociaux) et les relations humaines au quotidien, ceci en opposition à  une campagne de communication publicitaire, papier ou télé. On peut parler aussi du fait que notre profession flirt avec l’inégalité, en effet certaines pratiques se font sans autorisations.

Un autre désagrément réside dans l’incapacité d’en mesurer l’efficacité et d’en contrôler l’impact, puisque la réussite sera dépendante du bouche à oreille, qui est donc un aspect à double tranchant. On ne sait également jamais si une campagne sera appréciée, ces différentes approches peuvent rencontrer un phénomène de rejet ou de non-crédibilité (exemple pollution indirecte liée aux prospectus jetés à même le sol)

 

L’ensemble de l’équipe de Street and Marketing remercie Shane Hansen pour cette belle Interview.

Interview réalisée entre 2009 et